Matara est à l’embouchure de la rivière Nilwala au sud de Galle. Son nom est descriptif de son emplacement, le grand gué. Sous les 2 occupations portugaise et néerlandaise, il était un important centre commercial.

Avec ses plages de sable fin, les plantations d’épices parfumées et rizières vertes Matara est une ville animée en sandwich entre plages de sable fin et la campagne pastorale. Il y a un fort hollandais bien préservé face à l’Océan Indien, construit par les Hollandais en 1640. C’est une fortification d’une garnison portugaise. Le fort a beaucoup de structures des périodes néerlandais et britanniques. La plus ancienne du passé colonial qui attire toujours l’attention est l’église hollandaise. Le phare a été construit en 1890 pour fournir des conseils aux navires qui sillonnent la ville animée. A proximité se trouve le sanctuaire historique dédié à la divinité hindoue Vishnu vénéré par les bouddhistes comme  Dieu confie la mission de protéger le bouddhisme au Sri Lanka.

Polhena qui est à 3kms offre des plages immaculées. La barrière de corail offre une bonne opportunité pour la plongée et la natation. Les vents et les vagues offrent de bonnes perspectives de surf,c’est une attraction touristique au Sri Lanka. A 48 kms au sud est de Tangalle, l’une des plus grandes baies naturelles de l’île est protégée par un récif. Vous trouverez de superbes plages cachées dans de petites criques et des baies. Ce ne sont pas les plages qui s’étendent sur des miles comme dans d’autres plages du Sri Lanka. Les petits fronts de plage paisibles sont des refuges idéaux contre la brise qui balaie la baie Tangalle.